Translate

jeudi 3 avril 2014

Soirée SPRING BREAKERS à la librairie Texture

Pour fêter l’arrivée du printemps et questionner le lien entre poésie et cinéma à la librairie Texture (94 av. Jean-Jaurès 75019 Paris, métro Laumière)






Je lirai (lecture & performance vocale) pour cette soirée une majorité de textes inédits extraits de mon prochain recueil à paraître dans la collection Poésie/Flammarion début 2015, mais aussi de livres précédents, autour de Code : inconnu (Pete Haneke) et de Spring breakers (Harmony Korine), avec comme figure centrale, le personnage féminin, en silhouette dissonnante.

Il sera également question au travers de mes poèmes et de mon travail vocal d'une certaine Californie cinématographique avec en vrac des passages d’icônes préfabriquées, du groupe Cocteau Twins, de Sharon Tate, de chirurgiens esthétiques, de piscines et catalogues rouges sang.

Mon invitée sera Virginie Poitrasson, poète, plasticienne et performeuse qui proposera une lecture performée « surprise » en réponse à ma propre proposition.

J’évoquerai avec elle ainsi qu’avec l’audience les « découpés visuels », plans séquences matérialisés puis textualisés sous forme de fragment. En quoi le cinéma devient-il support métaphorique de l’écriture, passant de l’image muette à la bande-son, comment s’intervertit le désir d’une réappropriation sensorielle, entre cosmétologie de l’inconscient et choix formels.

Une réponse est-elle possible ?





 
















Photos : Sandra Moussempès (extraits du film Spring Breakers).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire