Translate

samedi 2 janvier 2021

lundi 7 décembre 2020

Capsule vidéo en attendant la lecture au Centre Pompidou du 4 mars pour les "Enjeux de la littérature"

 La Maison des écrivains  a demandé aux participants des Enjeux une capsule courte de moins de trois minutes pour évoquer la survie, thématique des Enjeux de cette année, reportés au 4 mars me concernant à 20h10, au Centre Pompidou. Ma lecture performée sera suivie d'une conférence de Jean-Luc Nancy.



lundi 9 novembre 2020

Workshops de création sonore à l'ESAM de Caen

Je suis invitée à l'ESAM de Caen par Muriel Couteau Mauger pour plusieurs workshops de création sonore fin novembre et décembre et en mars autour du lien poésie/cinéma.

A venir également le 15 avril une lecture performée autour de mon travail sonore.

https://www.esam-c2.fr/-Invite-e-s-74-





A écouter :




jeudi 29 octobre 2020

Lecture performée au Centre Pompidou, le 3 décembre "Enjeux contemporains de la littérature"

 Je ferai une lecture performée le 3 décembre au Centre Pompidou à 20h10 (horaire susceptible d'être modifié au vu de la crise sanitaire) dans le cadre des "Enjeux contemporains de la littérature". Petite salle forum -1

Je lirai et ferai une performance autour de mon dernier livre Cinéma de l'affect (Boucles de voix off pour film fantôme) paru à L'Attente et de mon album de créations sonores Vox Museum paru aux éditions Jou, également je lirai des inédits extraits de mon prochain livre à paraître chez Poésie/Flammarion le 20 janvier 2021.

Ma lecture sera suivie d'une conférence de Jean-Luc Nancy et d'autres invités comme Vanessa Springora ou Santiago Amigorena me précèderont pour cette belle journée de post-confinement.

Tout le programme est ici https://bit.ly/3lvub0m




dimanche 27 septembre 2020

Autour de Cinéma de l'affect (Boucles de voix off pour film fantôme) Editions de l'Attente

 Vous pouvez lire ici les 18 articles & entretiens autour de mon dernier livre  Cinéma de l'affect (Boucles de voix off pour film fantômeEditions de l'Attente 2020, émission aussi sur France Culture invitée par Manou Farine et tout ce qui a eu trait à a ce livre depuis sa sortie, avant la parution de mon prochain livre en janvier 2021 chez Poésie/Flammarion.

Sélection Grand Prix de poésie SDGL 2020 

Sélection Prix des Découvreurs 2020/20221 

Sélection Prix Copo 2020/2021




A écouter autour du livre :
Vidéolecture augmentée  Festival Bifurcations, 
Participation au projet Acoustic camera (co-édité par Optical Sound) extrait de l'album Vox Museum (Editions Jou)  écho sonore du livre Cinéma de l'affect


jeudi 17 septembre 2020

Sandra Moussempès : "Lettre à une jeune poétesse" à venir, au Centre Pompidou le 26 Septembre

Court extrait de ma lettre à une jeune poétesse, soirée à venir dans le cadre du festival Extra ! au Centre Pompidou le 26 septembre 2020

Infos ICI




mardi 4 août 2020

Lecture de ma "Lettre à une jeune poétesse" dans le cadre du festival Extra!, Centre Pompidou, le 26 septembre 2020

Je lirai ma "Lettre à une jeune poétesse" dans le cadre festival Extra!, au Centre Pompidou, le 26 septembre 2020.



Les parleuses

Lettres à une jeune poétesse

Samedi 26 septembre 18h (durée 2h)
Forum -1 du Centre Pompidou, entrée libre


"Jouant avec l’imaginaire des Lettres à un jeune poète, écrites par Rainer Maria Rilke de 1903 à 1908, Littérature, etc. et le festival Extra! proposent à des autorices, parmi lesquelles Rébecca Chaillon, Chloé Delaume, Sandra Moussempès, Nathalie Quintane, Michèle Métail, Liliane Giraudon, Edith Azam ou encore Ryoko Sekiguchi d’adresser une lettre à une jeune poétesse… Attention moment d’anthologie à prévoir !"

vendredi 10 juillet 2020

Acoustic Caméra Sandra Moussempès

Sur l'invitation de Thierry Weyd enseignant à l'ESAM de Caen, ma participation au projet Acoustic caméra 

ACOUSTICCAMERAS.ORG
Sound annexation project | Projet d’annexion sonore

Déplacement de la littérature par Magali Nachtergael

DÉPLACEMENT DE LA LITTÉRATURE

Images, corps et remédiations biotechnologiques (par Magali Nachtergael)


"Lorsque Sandra Moussempès publie Colloque des télépathes aux éditions de l’Attente, elle y ajoute un disque audio au titre différent du livre, Post-Gradiva. Ce CD, qui contrairement au livre, dépend de technologies à l’obsolescence programmée, accompagne la lecture sans la reconduire directement : on entend en alternance des sonorisations vocales, des extraits de textes lus par une voix masculine (Antoine Boute) ou des morceaux chantés. Ce disque reconduit la matière textuelle en la déformant et en lui donnant la forme adaptée à une écoute flottante, musicalisée et atmosphérique. Moussempès par ailleurs performe des lectures dans d’autres contextes, sur scène. Ce dernier avatar du texte l’ouvre à une potentialité plastique qui n’est pas entièrement et directement perceptible dans l’imprimé seul. Le texte sort ainsi de sa visée moderniste, comme l’indique Pascal Mougin dans le passage du « moderne » au « contemporain »18, et s’émancipe de la forme fixe de la page pour entrer dans la virtualité d’une performance ou plutôt d’une actualisation. On en vient donc à analyser non seulement le contenu discursif et linguistique d’une œuvre mais aussi ses modalités de performance qui obligent aussi à reconsidérer certains réflexes critiques." (Lire l'intégralité de l'article ICI)

                      Sandra Moussempès, Colloque des télépathes, performance Festival Bifurcations, 30 novembre 2019, Nantes, photo : Eric Arlix

jeudi 18 juin 2020

Cahier d'accompagnement "Cinéma de l'affect" pour le Prix des Découvreurs

Voici le cahier d'accompagnement de mon livre "Cinéma de l'affect (Boucles de voix off pour film fantôme)" réalisé par Georges Guillain pour le Prix des découvreurs 2020/2021

Ce cahier sert notamment de support aux élèves et enseignants de collèges et lycées.


lundi 15 juin 2020

Un 18ème article sur mon livre "Cinéma de l'affect (Boucles de voix off pour film fantôme)" dans Perluète, Normandie Livre &Lecture

Un bel article de Dominique Panchèvre, dans Perluète, la revue littéraire gratuite de Normande Livre & Lecture à lire directement sur leur site ICI

Des fils sonores pour tisser la mémoire

La poésie ou l’investigation sensible du son pour une mémoire vivante.
Un texte d’une grande subtilité de Sandra Moussempès



© Dominique Panchèvre (arrière-plan, huile originale © Isafa - 2011)

En quoi une œuvre littéraire marque-t-elle le lecteur ? Parce qu’elle est singulière. Celle de Sandra Moussempès l’est de bout en bout. Dans Cinéma de l’affect sont convoquées différentes strates de la mémoire en une succession de tableaux sonores, un peu comme les images rémanentes des rêves qui s’enchaînent dans une apparente incohérence au réveil, en suggérant malgré tout une séquence intelligible. Celle d’Angelica Pandolfini, cantatrice et ancêtre de l’autrice, celle de l’amour, celle de la mort qui peut sembler clore toute chose, celle des objets qui font circuler cette mémoire.
Et c’est en cela que le texte est singulier. Il forme un entrelacs souple et solide, généré par le poème, s’emparant de la mort ou de la finitude des choses afin d’opérer une transmutation. Alchimie dont la pierre philosophale serait le son, et plus particulièrement la voix. La voix qu’on enregistre, celle qui appelle les esprits ou cherche les fantômes, celle qui dit « je t’aime » ou se souvient de l’avoir dit sincèrement, celle qui chante derrière le texte et avec laquelle l’autrice dit également sa poésie à haute voix.
Être mystique, c’est repousser l’inexorable objet d’une fatalité ou d’un romantisme qui chercheraient à nous persuader que la mort ne serait que l’accomplissement de l’impossible. Mysticisme et romantisme sont présents dans Cinéma de l’affect, et c’est avec une grande subtilité, y compris dans la structure du texte, que Sandra Moussempès tisse la mémoire, nous disant en cela que les événements que nous avons vécus, comme ceux que nous n’avons pas vécus mais qui ont contribué à nous façonner, forment un tout qui nous marque durablement dans notre chair.
Il est bon de souligner que les éditions de l’Attente participent pleinement à ce tissage, nous permettant ainsi de donner à entendre la beauté de ce texte en un film singulier.
Dominique Panchèvre

Mots choisis
« On converge ainsi vers le dénouement traditionnel, la captation de la prothèse émotionnelle qu’un automate lanceur d’alerte pourra faire dévier de sa trajectoire, l’émotion et la voix partant du même axiome de base : les cordes sensibles s’accouplent tandis que les cordes vocales se dédoublent. "

samedi 13 juin 2020

Lecture de Guillaume Richez d'un passage de mon livre sur le site "les imposteurs"

Lecture de Guillaume Richez d'un passage de mon livre sur le site "Les imposteurs"

par Guillaume Richez


« Banalités corporelles qui se transfigurent dire fouiller pénétrer remplir dire extinction »


Guillaume Richez lit des extraits du livre de Sandra Moussempès Cinéma de l’affect publié aux éditions de l’Attente.

© éditions de l’Attente, tous droits réservés